Créer un site internet

Corneille Molière L'arrangement

"Corneille Molière, l'Arrangement."

Mise en scène Valérie Durin

Avec Michel Durantin et Pascal Gleizes  

Décor Véronique Durantin 

 

 

Cette fiction s'appuie sur des repères historiques, des circonstances politiques, des événements intimes et s'articule autour des créations des oeuvres majeures de Molière.
Depuis la fin du XIXème de nombreux spécialistes démontrent, dans la réprobation générale, que Corneille est l'auteur de ces oeuvres majeures. Les recherches sont aujourd'hui arrivées à maturité.
Je pars de ce postulat, sans pour autant affirmer Corneille comme source unique. La notion d'auteur au XVIIème siècle est éclairante. L'auteur est celui qui apporte la pièce, qui s'en fait le principal investisseur. Peu importe qui apporte la trame. Peu importe qui la versifie.
Corneille compose, Molière dispose. Corneille écrit, Molière construit. En s'en emparant, c'est à dire en l'achetant, l'acteur en fait sa propriété, la manipule et l'arrange avec ou sans l'accord de l'écrivain.
Molière, « le bouffon du Roi » libre dans ses expressions, pouvait mais ne savait dire ce que Corneille , « l'auteur le plus approuvé du siècle », figé dans sa gloire, savait mais ne pouvait dire.
C'est l'histoire d'une association : l'arrangement d'un écrivain et d'un acteur. L'histoire de la fabrique de l'écriture vivante, de l'invention d'un théâtre éternellement moderne.

Valérie Durin - avril 2010

 

Repères Chronologiques

1644 - Corneille triomphe avec Le Menteur, comédie de caractère.
Il vit à Rouen. Jean-Baptiste Poquelin prend le nom de Moliere ( sans l'accent ) et prend la tête de l'Illustre Théâtre. Criblé de dettes,
il est emprisonné puis contraint de vendre le Théâtre qu'il avait investi au Marais et de quitter Paris.
1658 - Retour de Molière de treize années de tournée en province. Il s'installe à Rouen pour six mois. Création de L'étourdi.
1659 - Création à Paris Les précieuses ridicules .
1662 - Mariage de Molière avec Armande Béjart. Déménagement de Corneille pour Paris.
Première de L' Ecole des femmes
1663 - Molière pensionné comme "bel-esprit " auprès du Roi.
Officialisation du Bouffon du Roi.
1664 - Naissance et mort de Louis Poquelin, premier fils de Molière, Louis XIV est le parrain.
La princesse d'Elide, Le mariage forcé_.
Tartuffe est interdit par L'Eglise toute-puissante.
Corneille perd les lettres de noblesse que lui avait valu Le Cid.
1665 - La troupe de Molière devient troupe du Roi.
Charles, troisième fils de Corneille meurt. Année noire pour Corneille, commencement du déclin.
Molière joue Racine La Thébaide.
Dom Juan restera à l'affiche sept jours.
Naissance du seul enfant survivant de Molière : Esprit-Madeleine Poquelin.
1666 - La reine mère meurt. Le Misanthrope.
1667 - Tartuffe ou l'Imposteur interdit une nouvelle fois.
La Troupe joue La Veuve à la mode de Donneau de Visé en complément d' Attila de Corneille qui est un échec.
Séparé de sa jeune femme Armande, Molière habite Auteuil avec Claude Chapelle qui ne cesse de boire avec lui.
Plusieurs témoignages affirment que Chapelle seconde Molière.
1668 - Georges Dandin.
1670 - Tite et Bérénice de Corneille contre Bérénice de Racine. Racine gagne, une confrontation souhaitée par Madame, la femme du frère du roi.
1672 - Madeleine Béjart meurt à cinquante-trois ans. Elle laisse une belle fortune à sa fille Armande et à son époux Jean-Baptiste Poquelin qui a déjà 14 000 livres de revenus annuels, soit , en quatre ans, plus que ce que Corneille a gagné durant toute sa carrière. Les Femmes savantes.
1673 - Le Malade imaginaire. Mort de Jean-Baptiste Poquelin dit Molière.
1684 - Mort de Pierre Corneille.

 

Concevoir un spectacle intime et universel, petite forme malléable, souple et légère, qui voyage et s'adapte à toutes les circonstances. Inventer un dispositif scénique autonome. Les lumières, principalement des bougies à "led", créeront un climat chaud et doux. Raconter l'histoire de l'arrangement d'un écrivain et d'un acteur. Un spectacle qui invite aux rencontres, aux échanges, néophytes et érudits mêlés. Je souhaite ce spectacle libre et adaptable à tous les lieux et toutes les oreilles.
Que la parole voyage et résonne chez chacun. Que l'image et la musique du verbe soient toujours celles de l'humain s'adressant à l'humain. Je m'emploierai enfin à dérouler l'histoire de ces deux hommes, truculente et insolente, amoureuse et pathétique, comique et initiatique.
L'homme passionne l'homme et ce n'est pas près de finir.
Valérie Durin.

 

Dossier complet disponible sur demande.  

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site